Publié le

États généraux du rail de la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées

Ce soir j'étais présent aux états généraux du rail de la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées aux côtés de Laurent Burgoa.
Si l'écoute, la concertation, et l'échange sont essentiels, lorsqu'une décision a été prise, il faut l'appliquer. 
Il y a trois points que j'ai souhaité relever ce soir.
Je pense d'abord à la gare de Manduel, dont les travaux ont déjà débuté, mais qui fait encore couler beaucoup d'encre... Je regrette la vision poussiéreuse de certains, et la démagogie d'autres. Cette gare doit être l'outil permettant à notre territoire de réaliser un projet économique et touristique d'envergure internationale à ses abords. C'est même selon moi LE projet du XXIeme siècle pour notre territoire. Nous le défendons avec Jean-Paul Fournier depuis près de 20 ans. Trêve de vaines paroles, passons aux actes.
En second lieu, je ne comprends pas les tergiversations au sujet de la ligne Montpellier-Perpignan, élément primordial et prioritaire du corridor ferroviaire méditerranéen. Il existe des fonds européens disponibles pour ce corridor, alors utilisons les avant qu'il ne soit trop tard! 
Enfin, avec la création de cette nouvelle région décidée par le gouvernement, je propose que soit réalisée en priorité une liaison Toulouse-Narbonne afin que les déplacements puissent être facilités au sein même de notre région.

 

etats_generaux_du_rail_de_la_region_Languedoc_Roussillon_Midi_Pyrenees.jpg