Vous êtes ici: Accueil > Nîmes > Garons
Publié le

RENCONTRE AVEC CHRISTOS STYLIANIDES, COMMISSAIRE EUROPEEN EN CHARGE DE L’AIDE HUMANITAIRE ET DE LA GESTION DES CRISES

Communiqué de presse : Ce mardi 5 mai, Jean-Paul Fournier et Franck Proust ont rencontré le commissaire européen en charge de l’aide humanitaire et de la gestion des crises Christos Stylianides, pour lui exposer l’opportunité de faire de la base de Nîmes-Garons une plateforme européenne de sécurité civile.

Nîmes-Garons est en effet une plateforme stratégique pour prétendre à une telle dimension.
Stratégique dans la gestion des risques, d'abord. Nîmes-Garons dispose en effet d’un savoir-faire incomparable en Europe, grâce notamment à des acteurs comme Sabena technics, Avdef et d’autres entreprises assurant la maintenance des flottes aériennes, qui gravitent autour de la base.
« Ici nous sommes à l'avant-garde en matière de gestion des risques. Nous sommes incontournables sur les risques incendies et inondations, notre passé nous a malheureusement contraint à nous spécialiser dans ces domaines. Mais nous sommes aussi formés pour l'intervention rapide en cas de risque sanitaire (nucléaire notamment, avec la présence du site de Marcoule dans le Département). » a précisé Jean-Paul Fournier.
Stratégique par sa position géographique ensuite. La plateforme de Nîmes est en effet au cœur de l'arc méditerranéen, avec un potentiel d'intervention sur l'ensemble du continent européen mais aussi sur tout le nord du continent africain, et dans une autre mesure sur l’Afrique centrale et du sud.
« La mutualisation des moyens est nécessaire, et la mise en commun des savoir-faire est essentielle pour une meilleure qualité d’intervention. L’Espagne et le Portugal dépensent plusieurs milliards d’euros par an pour la protection contre les incendies, avec parfois une efficacité qui peut être améliorée. Nous devons aujourd’hui créer une plateforme européenne, capable à la fois de prévenir des risques et d’intervenir rapidement, sur l’ensemble de notre continent. » a ajouté Franck Proust.
Le Commissaire européen a d’ailleurs répondu qu’il était « convaincu qu’il y avait beaucoup à faire pour regrouper les moyens européens dans le secteur de la protection civile ».
« Nous avons aujourd'hui le groupement d'hélicoptères, nous aurons demain la flotte de canadairs, et nous allons tout mettre en œuvre pour que dans un futur proche, Nîmes-Garons puisse rayonner internationalement en devenant un centre européen spécialisé dans la sécurité civile. Nous en avons l'ambition, nous devons nous en donner les moyens. » a déclaré Jean-Paul Fournier.
« Cette nouvelle envergure que nous souhaitons impulser, elle a été rappelée à plusieurs reprises par les différents Ministres de l'Intérieur qui se sont déplacés sur le site ces dernières années, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve. Le Président Nicolas Sarkozy avait déjà souhaité faire de Nîmes-Garons une plateforme nationale, en regroupant les hélicoptères et les canadairs, c’est aujourd’hui chose faite. Pour en faire une base européenne, il nous faut maintenant l'appui de la Commission, mais aussi des pays voisins. Avec Jean-Paul Fournier nous avons invité le Commissaire européen à une visite du site. a ajouté Franck Proust.

Le Commissaire européen a répondu favorablement à cette invitation en concluant « je veux, à travers cette visite, manifester mon soutien absolu à la création de centres modèles, et d’excellences dans ce domaine. L’Europe doit se doter de tels outils. Le projet de Nîmes-Garons s’inscrit parfaitement dans ces objectifs. »

Photo de Franck Proust.
Photo de Franck Proust.
Photo de Franck Proust.