Publié le

Non Mme le Ministre, ne supprimez pas les sections bilingues et européennes.

Le niveau en langue des élèves français est un des plus mauvais en Europe. Au lieu de se poser les bonnes questions et de véritablement réformer l'apprentissage des langues étrangères, le ministre de l¹éducation nationale envisage la suppression des sections bilingues et européennes. Le tout sous couvert d¹une volonté de réformer le collège. Aujourd¹hui les sections bilingues, demain l¹apprentissage du Latin. Le gouvernement socialiste est en train de supprimer tout ce qui permet l'enrichissement culturel et linguistique de nos enfants.

Cette suppression interviendrait car ce genre de classes seraient jugées trop élitiste. Pourtant, ces sections accueillent de nombreux élèves et permettent une meilleure maitrise des langues pour peu que l'élève souhaite s'investir et travailler plus. La suppression des sections européennes contribue uniquement à l'abaissement du niveau de langue des élèves français, pourtant déjà faible.

 

Photo de Franck Proust.