Publié le

Disparition de Dominique Baudis: "j'ai perdu un ami"

Franck Proust et Dominique Baudis 220611Je suis profondément attristé par le décès de Dominique Baudis. En ce moment, j’ai une pensée émue pour sa femme, ses enfants, sa famille et tous ses proches…

« Aujourd’hui, nous avons perdu un grand homme. J’ai perdu un ami. Un ami à qui j’ai succédé en juin 2011 lorsqu’il quittait le Parlement européen pour devenir Défenseur des droits.

Dominique Baudis aura eu une carrière et une vie hors norme. C’était un homme de passion, qui avait le sens du devoir. D’abord grand reporter au Liban, puis homme politique.

C’était un homme reconnu pour son sens du consensus, réfléchi, appliqué. C’est avec toutes ses qualités qu’en 2011 Nicolas Sarkozy l’a nommé Défenseur des droits. Qui de mieux que lui, qui avait dû affronter la calomnie dans ce qu’elle a de plus odieux, pouvait incarner cette toute nouvelle fonction?

Mais surtout, pour tout un chacun, Dominique Baudis restera à jamais associé à sa ville de Toulouse et à sa région. Cette ville qu’il chérissait tant et dont il était passionné.

Dominique Baudis était intelligent, droit et humaniste. Ces valeurs ont marqué chacune des fonctions qu’il a occupées. Tellement qu’elles faisaient l’unanimité jusque dans les rangs de ses opposants politiques.

Prendre sa succession, en juin 2011, était un grand challenge. Son soutien et ses conseils m’ont été très précieux et ont fait de moi le député européen passionné que je suis aujourd’hui.

Je tiens à rendre hommage à cet ami fidèle, à cet  homme d’État. Il va manquer à Toulouse, il va manquer à la France, il va manquer à l’Europe…il va nous manquer à tous.

Franck Proust.