Publié le

Visite du centre d'apprentissage et de formation professionnelle de Ford

En marge des journées du bureau PPE, j'ai eu la chance de visiter le centre d'apprentissage et de formation professionnelle de Ford. Nous avons été reçus par M. Mathis, président de Ford Europe. J'ai pu comprendre comment l'Allemagne fait figure de leader sur la formation des jeunes et bénéficie du taux de chômage le plus faible pour les jeunes. C'est en fait le résultat d'un état d'esprit et d'une volonté politique. Premièrement, la formation professionnelle n'est pas perçue comme un échec scolaire : bien au contraire, c'est pratiquement un passage obligé pour intégrer une école d'ingénieur par la suite. Deuxièmement, la formation (20 millions d'euros) est perçue comme un investissement par l'entreprise et non un coût. Elle est dispensée par les entreprises et pour les entreprises avec l'aide des chambres de commerce, des syndicats et de l'Etat sur un financement sur la formation théorique.
Résultat, tout le monde travaille avec un seul objectif : former des jeunes qui correspondent parfaitement aux besoins des entreprises et qui n'ont donc aucun mal à trouver un emploi.
Plutôt que de réformer l'orthographe et de créer une énième loi portant le nom d'un ministre de l'éducation, il serait temps de s'inspirer des modèles qui marchent. Il en va de l'avenir de nos jeunes et de la compétitivité de nos entreprises.

 

Capture_d_ecran_2016_03_14_a_17.57.28.png