Vous êtes ici: Accueil > Europe > Raïf Badawi
Publié le

Emprisonnement de Raif Badawi : la délégation française du Groupe PPE soutient le blogueur saoudien

Le 13 février, les eurodéputés réunis en session plénière ont voté en faveur d’une résolution intitulée, "Arabie saoudite : le cas de Raïf Badawi".

Ce texte estimait que "l’Arabie saoudite serait un partenaire plus crédible et efficace de la lutte contre les organisations terroristes (…) si elle ne se livrait pas à des pratiques anachroniques et extrémistes (…) semblables à celles appliquées par Daech".

"Il n’est pas acceptable de placer sur un pied d’égalité l’Arabie saoudite, un pays allié dans la coalition contre le terrorisme, et l’ "État islamique", l’un de nos principaux ennemis actuels. Cette confusion inutile nous a malheureusement empêché, à l’instar du Groupe PPE, de soutenir la résolution soumise à la plénière", a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

Le Groupe PPE avait également déposé une résolution qui "condamne fermement toutes les formes de châtiments corporels, qui constituent des traitements intolérables et dégradants contraires à la dignité humaine, déplore le recours de certains États à la flagellation et réclame avec vigueur son abolition pure et simple". Dans ce texte, le Groupe PPE demandait "aux autorités saoudiennes l’arrêt des châtiments corporels à l’encontre de Raif Badawi, et le réexamen de son dossier et de sa peine".

"La délégation française du Groupe PPE souscrit pleinement à cet appel, mais regrette que ce texte n’ait pas été soumis au vote", a conclu Philippe Juvin.

> Lire l’intégralité du communiqué

> Lire la résolution déposée par le Groupe PPE (en anglais)