Publié le

Centenaire du Génocide Arménien

 
Entre 800 000 et 1,5 million de victimes c'est le lourd héritage du Génocide Arménien qui débuta un 24 avril 1915. 100 ans après, nous ne devons pas oublier ces millions d’Arméniens massacrés ou déportés. Le Parlement européen a reconnu ce génocide arménien le 18 juin 1987 alors que sa reconnaissance politique à travers le monde fait encore l'objet de débats et de controverses. En avril 2015, le génocide est reconnu par les parlements de vingt-trois pays. Nicolas Sarkozy, pendant sa présidence, avait pris l’initiative de faire adopter un texte réprimant la négation du génocide arménien. D’ailleurs il évoque cette question dans une interview à la revue trimestrielle Politique internationale : "Pour moi, le négationnisme, ce n'est pas une option, ce n'est pas même une opinion. C'est une insulte et c'est une menace (...) Nier un génocide, c'est porter atteinte à l'ordre public, parce que c'est porter atteinte aux valeurs les plus fondamentales de notre République." "Je ne sais pas combien de temps cela prendra mais je crois que la raison et la lucidité finiront par l'emporter".
 
Photo de Franck Proust.